Revenir en haut
Aller en bas



 

Densetsu Iraki ~ Les contes d'une guerrière

 :: Gestion du personnage :: Présentation :: Fiches Validées :: Les Indexés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 2 Avr - 2:43



" Des éclairs lointains déchirent le ciel, j'aime l'orage et sa grande colère. "


Nom : Densetsu

Prénom :Ikari

Age : 300ans ~

Orientation sexuelle : Indéfinie

Race : Nécromancienne / Vampire

Clan: Indexée

Rang :indéfini (mais classée S1)

Métiers: Dirigeante de "Lex Ordinis" ("ordre de loi" : Milice gérant les règles et lois des indexés) et  Chasseresse à ses heures perdues.

Provenance de l'avatar : Wlop -dessinateur-


Pouvoir

Les plus ! :
-Pour faire simple, Ikari absorbe l'âme de ses adversaires pour renforcer son corps et ses capacités. Si de base elle ne semble pas si puissante, il suffit qu'elle vous atteigne, posant les doigts ou la lame sur vous, pour vous voler votre propre puissance. Elle pourra, de fait, atteindre des proportions astronomiques tandis que vous ne ferez que chuter. Absorber du sang lui offre un effet similaire bien que moindre.

Les moins ! :
-Lorsqu'elle termine le combat, elle est apte à subir des contrecoups tant physiques que moraux (voir dans la description mentale). Elle peux même être affaiblie pendant un certain temps !
-Elle possède une soif des plus conséquentes. Un grand pouvoir appelle de grands repas !
-Si elle ne fait pas attention à ses propres faiblesses, elle pourrait en arriver à consumer son âme même !

Autres ! :
Elle peut en venir à détruire une âme. Si elle absorbe près de 99,9% d'une âme, celle-ci pourra tout de même se régénérer (quitte à ressembler à un tout petit feu follet pendant un temps!) mais si elle l'absorbe totalement... une âme consommée est détruite. De fait, la victime ne pourra pas en revenir.



Physique

Ikari est plutôt grande pour une personne d’origine japonaise, dans le mètre soixante-dix, elle demeure assez fine pour que l’on ne puisse pas se douter de ses capacités réelles. Elle parviendra sans doute à vous enivrer au premier coup d’œil.  En parlant de coup d’œil, le sien demeure… électrisant. Ses yeux, d’un vert d’émeraude, possèdent toute l’intensité nécessaire pour traduire ses pensées. Tantôt capables de vous trahir sa violence, tantôt sa faim ou sa douceur, ils sont le nid éternel de ses secrets les plus enfouis. Ses cheveux, de jais, eux, demeurent souvent ramenés dans une longue natte descendant jusqu’à sous son fessier. Divers joyaux les ornent d’ailleurs souvent, des pierreries capables de faire ressortir l’intensité de son regard. Ses formes semblent taillés idéalement, que ce soit au travers de ses formes embrassant parfaitement sous toutes leurs coutures ce que l’on pourrait attendre de quelqu’un de sa carrure. Cela dit, si vous êtes amateurs de gros seins, il vous faudra aller voir ailleurs. Les siens se contentent d’être idéaux pour une simple poignée de main. Sa tenue, elle, généralement assez courte voir presque dénudée par le haut, dévoilera en permanence un corps pur et exempt de toutes marques ou cicatrices. Oui, quoi qu’il en soit, Ikari est particulièrement démonstrative et c’est sans doute la le secret de la présence qu’elle impose. On pourrait la penser tirée tout droit d’un conte avançant l’histoire d’une grande guerrière. Et malgré son air de prime abord froid et distant, sans doute saura t-elle vous inspirer bien des choses.




Psychologie

En temps normal :

Densetsu Ikari est sombre et difficile à approcher. Elle n’arrive à accorder aucune confiance et prêter un peu de son attachement est en soi un défi. Son âme est noircie et corrompue et à fini par devenir aussi solide et tranchante que le sabre qu’elle porte. Elle semble portée par une volonté n’ayant pour seul égal son amour pour la violence et les combats. Pourtant, ce n’est pas un être dénué de sentiments et d’idée qui vous fera face. Au contraire, même. Elle semble suivie d’une éternelle mélancolie et donne l’impression de ne retrouver ses sensations qu’en se nourrissant de l’essence de ceux qui croisent sa route. Telle une guerrière itinérante, elle passe son temps à se mesurer à son prochain. Si toutefois vous parvenez à gratter suffisamment sous sa carapace,  peut être parviendrez vous à découvrir ce qu’elle est réellement : Quelqu’un de droit et qui porte un amour irrépressible pour son prochain. Une entité dotée d’un désir ardent de renforcer et de guider ceux qui pourraient vouloir la suivre. Un cœur d’or sous une armure tyrannique.

Éprouvée par ses propres pouvoirs :

Ikari peux être d’humeur… changeante. Si son état normal offre une image puissante et une aura conséquente, elle pourra un jour apparaitre comme… enfantine et maladroite. Comme si cette violence et cette puissance n’avaient jamais été siennes. Elle pourra aussi sembler être comme le cadavre qu’elle est finalement : Froide et sans vie. Tout dépends du contre-coup subi.





Histoire


Un passé lointain :


Je suis née d’un temps ancien, probablement trop ancien. Je vous éviterai mes bredouillis d’enfant, je doute que ce temps vous intéresse sincèrement. Mon histoire débute réellement lors d’un jour de tempête comme le japon seul en connait. Mon village, rassemblé sous un même toit en priant pour le départ de la colère des dieux, était alors loin de se douter de ce qui pouvait l’attendre. Là ou ils craignaient le tonnerre et les vents, ce fut les lames de leurs propres invités qui finirent par les terrasser. A cette époque, je n’étais qu’une enfant stupide et naïve. Je pensais qu’aider son prochain sans condition était une chose juste. Il ne m’aura pas fallu longtemps pour comprendre mon erreur, tandis qu’ils me ravageaient. De ce jour est née mon histoire, l’histoire de celle que l’on nommera plus tard « Densetsu Ikari ». Mon véritable nom est Yamamoto Tsubaki. Ils m’ont laissée pour morte sous l’abri d’un grand arbre, à l’entrée de ce qui fut ma demeure. Je fus trouvée par un groupe guerrier qui avait pris en chasse ces mécréants. Soignée et nourrie gratuitement, je ne savais de prime abord pas comment considérer le fait d’être toujours en vie. C’est leur chef qui m’a recueillie, finalement. Et formée au combat. Il à tenté de réprimer l’immense colère qui ne cessait de ronger mon âme. Pendant quelques années, j’ai connu un temps de paix ou mon seul but demeurait de les traquer pour venger les miens. Pour me venger moi-même. De paix, oui. Car bien que j’ai été incapable de l’admettre, ces années ont suffit à me rendre un simple sourire. Là où la haine me gagnait, ils sont parvenus à me ramener à la vie.

Si mon histoire m’a appris quelque chose, c’est que le mal prédominera toujours. Le mal aura toujours plus d’adeptes. Comme vous pouvez vous y attendre, nous avons finis par les rattraper. Mais là ou le groupe prenait sur son temps pour me rendre un semblant de joie, eux… ont continué leurs pillages et massacres et ont finalement fini par trouver de nouveaux guerriers. La bataille fut rude. Et de toutes les personnes possibles, c’est celui que j’apprenais à considérer comme mon père qui s’est sacrifié en mon nom. Tout comme la majorité de mon groupe qui, après ma capture, ont tout fait pour me libérer. Ainsi… la victoire fut notre. Mais elle fut à la mesure de nos pertes. Encore une fois… j’enterrais ceux qui m’étaient chers.

C’est là que j’ai compris que le mal prédominera toujours. Il sera toujours plus grand et plus nombreux. Armée du sabre de mon père, j’ai choisi la voie du sang. Si ce monde ne gagnait que par la violence, il me faudra alors en offrir assez pour le purifier. C’est donc la tâche que j’accomplis. Me présentant au village le plus proche, suivi par les survivants… je finis par mettre ces demeures à genoux. Du haut de mon jeune âge, j’ai violenté nombre d’innocents. A compter de ce jour, je suis devenue un monstre. Un tyran. J’ai compris que si je voulais protéger ce qui m’était cher, je devrais d’abord le blesser et le détruire. De là, mon nom fut vite oublié. Densetsu Ikari était née. Légende et colère. « L’histoire née des cendres d’une haine bien trop grande pour être contrôlée. » qu’on racontait. Cependant, ce que les gens ignorent, c’est que pour être capable d’haïr à ce point toutes choses… il faut avant tout être capable d’aimer. Et si je devais devenir un monstre par amour… alors je le ferais. J’ai même gravé ces lettres sur mon sabre, comme pour me souvenir chaque jour de ce que je suis.

Je me suis donc dressée face à tout ce qui pourrait me faire face. J’ai tué tant d’innocents que de coupables. Je me suis salie les mains maintes fois et… petit à petit… j’ai pris le contrôle d’une région. Puis d’une autre… jusqu’à conquérir le pays entier. Tous connaissaient mon nom et de là, de si près… j’ai effleuré la paix du bout de mes doigts. Finalement, je fus assassinée par l’un des hommes qui me suivaient depuis le début. Il avait perdu foi en mes actes qui étaient devenus à ses yeux des actes barbares. Aussi barbares que ceux qui avaient détruit mon village. Il me promit de finir le travail. S’excusa en m’expliquant que ma tâche était terminée. Que je pourrais reposer en paix. Qu’il révélerait aux dieux que la paix peut exister. D’embrasser ce qui fut toujours mon but. Perdue, confuse, je ne pouvais pour ma part que m’interroger sur les raisons de son acte. Là ou mon cœur pouvait enfin approcher d’un peu de paix et de joie… il fallait qu’il me prive de tous ces sentiments. Là ou la raison me susurra qu’il fit réellement cela pour mon bien. Car personne ne pouvait suivre un tyran dans la paix… moi… Je ne pouvais l’accepter. A quoi bon tant me salir si finalement, je ne pouvais même pas me recueillir sur les tombes des miens, en leur offrant tout ce pour quoi je m’étais battue ?  Cette paix ? Au moment de ma mort, finalement, mon cœur qui aurait du être heureux se brisa à nouveau.

Même la mort ne m’a pas souhaitée, visiblement :


J’ai fini par ouvrir les yeux. Une faim intarissable semblant me coller à la peau. Ou suis-je ? Pourquoi ? Qui suis-je, même ? Quel est mon nom ? Un coup d’œil à l’objet qui était resté attaché à ma ceinture suffit à me renseigner. « Densetsu Ikari ». Je ne me souviens de rien. Il ne me fallut pas longtemps cependant pour apprendre que j’étais sortie du monde des vivants et qu’un monstre s’était emparé de mon cœur. Je n’étais pas ainsi, avant. Je peux l’affirmer. C’est lorsque j’ai dévoré le sang du premier être passant près de moi que je l’ai su. Pourtant… cette faim était encore présente. J’ai failli en perdre la raison.

Le temps passait et je me contentais d’observer. Ce monde ne m’attirait pas. Mais un sentiment m’as toujours avoué qu’aucun monde ne semblait m’avoir un jour attiré. Mon temps s’est toujours consacré, d’aussi loin que je me souvienne, à porter une tristesse bien trop lourde pour mes maigres épaules. Pourtant, malgré cette tristesse… Je n’ai jamais souhaité autre chose que me battre. Ce sabre était la preuve de ma force, non ? Et si même morte, la paix n’avait pas voulu de moi… c’est probablement que je n’étais pas encore assez puissante.

Je me suis engagée dans un apprentissage des plus ardus. Après avoir appris que les « nécromanciens » étaient les êtres les plus puissants de ce monde… j’ai toujours voulu me mesurer à eux. Savoir qui j’étais. De fait, je me suis rapidement jetée corps et âme dans cette tâche. Et j’ai appris. Je me suis dévouée entièrement. Et j’ai réussi. Cependant, atteindre ce rang ne me suffisait pas. Je n’étais pas heureuse. Ainsi… J’ai appris l’existence, pendant ma formation, de monstres colossaux et surpuissants. Ne voulant nouer contact avec personne de plus, je me suis jetée contre ces monstres. Je m’en suis nourrie afin de devenir plus puissante. J’ai amassée richesse et pouvoir au travers de mes gains.

Et ainsi allèrent les années. Cette condition me satisfaisait. Je n’avais pas besoin de plus. Pourquoi me mêler aux autres ? Mon cœur, lui, ne cessait de m’en mettre en garde. Comme si il avait été brisé par un acte de ce genre. Pourquoi ? Je n’ai jamais réussi à compenser le vide de mes souvenirs perdus. Tant de questions. Tant de doutes. Pourquoi les mots « légende » et « colère » étaient-ils gravés sur mon sabre ? Avais-je finalement peur d’approcher de mon prochain, même en ces lieux maudits ? Une seule façon de le savoir. Après avoir passée plus d’un siècle totalement isolée dans mon coin -ou devrais-je dire près de trois cent longues années-, je suis revenue. Si les enfers sont ce qu’ils sont, une envie irrépressible m’hantait. J’avais envie de pourfendre et de m’approcher des autres. Comme un mélange de chaud et de froid intense. Certains actes odieux me rebutaient, pourtant, je savais que je ne valais pas mieux qu’eux.

C’est ainsi que j’ai fini par créer « Lex Ordinis ». J’avais le souvenir qu’un monde sans loi était un monde favorisant le chaos. Même l’enfer ne doit pas mériter le chaos. Lorsqu’on m’a demandé pourquoi je voulais fonder cet ordre, je me suis satisfaite à répondre que l’on pourrait bien trouver la violence ou on le souhaitait. Et que l’ordre était primordial pour qu’un groupe reste uni. Ça à visiblement suffit. C’est ainsi que je suis revenue vers la population. En tant que dirigeante d’une milice encore vide. Seul l’avenir me montrera si mon choix fut le bon. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui… il me faut déjà parvenir à comprendre pourquoi mon cœur saigne tant à l’idée de m’approcher d’autrui. Et pourquoi cette soif demeure si insatiable. A la mesure de ma propre force.





Pseudo : Angeler (bien qu'il va bientôt changer xD)

Age : 24

Comment avez-vous connu le forum ? https://www.youtube.com/watch?v=AWU8vI96-AI

Un petit commentaire ? Bière !

Code du règlement :


©️️Eikyuu - épicode
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 2:47
Bienvenue à toi, je suis content que tu nous ai rejoins! J'ai hâte de lire la suite de ta fiche!
PNJ
avatar
Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 86
Voir le profil de l'utilisateur http://the-evil-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 4:28
Fiche terminée !
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 18:36
Toi !!! Tu me payeras cette référence douteuse :-p . Huuummmm pensons trèfle... on se fait un poker ? %D
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 20:07
Tu es Validé!

Pour commencer, Bienvenue à toi au sein d'Inferno! Nous espérons que tu t'y plaira et que tu trouveras de quoi étancher ta soif de rp. Nous sommes ici pour te dire tout simplement que ta fiche a été validé par le Staff. Tu fais donc désormais parti du Clan des Indexés, n'hésite pas à prendre contacte avec tes semblables afin d'entamer un rp ou entreprendre des liens. Mais avant cela, tu vas devoir faire quelques petites choses:

- Recenser ton avatar ICI
- Demander un lieu d'habitation ou autre ICI
- Si ce compte est un DC, merci de le recenser ICI
- Pour les demandes de RP ça se passe ICI
- Et pour les demandes de liens ICI directement dans ton journal de bord. Ce dernier est facultatif.

Je te souhaite encore Bienvenue sur le forum!


Cordialement le Staff



©️️ klyps


La carte que tu as à ta disposition.
PNJ
avatar
Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 86
Voir le profil de l'utilisateur http://the-evil-world.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The evil world :: Gestion du personnage :: Présentation :: Fiches Validées :: Les Indexés-