Revenir en haut
Aller en bas



 

Quand la reine s'abandonne au plaisir Charnel [Hentai]

 :: Cor urbis :: Château du Coeur :: Quartier de la reine Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 18 Mai - 14:40
Ton souffle dans mon cou m’excite ~
Alors qu’ils étaient juste devant la porte donnant sur le hall de ses quartiers, Alexandra se mit à frissonner en sentant la main de Sébastien sur son fessier, elle le bougea alors un peu faisant signe au gardes qui étaient près de la porte, d’aller fermé tout les rideaux jusqu’aux derniers. Donc pendant que tout les gardes étaient partie, la reine se tourna vers le vampire qui faisait chaviré son cœur depuis des siècles avant de prendre la parole.

« Oui, je suis plus que sûr, d’aller dans cette partie du château avec toi parce que comme ça, je ne serais jamais déranger et je pourrais alors être tranquille avec celui que j’aime. Et oui, je vais te faire découvrir mes quartiers, jusqu’à ce qu’on arrive à la chambre ~ »

Quelques minutes plus tard, les gardes étaient revenu en lui disant que tout les rideaux étaient fermé donc en prenant la main de Sébastien, l’ange avança lentement dans ce qui était le hall. Il était éclairé seulement par les lustres comme les rideaux était fermé. Donc pendant qu’ils avançaient tout les deux, Alexandra reprit doucement la parole avec sa voix douce et calme.

« Comme tu peux le voir, nous sommes dans le hall qui mène à plusieurs endroit, pour commencer, l’une des entrée/Sortie mène au jardin que nous irons voir quand la nuit sera tombé car actuellement, il y a bien trop de soleil pour que tu puisse sortir sans problème même si tu as ton ombrelle mon amour... »

Le mot était alors sortie tout seul, se qui fait que notre jeune reine avait le rouge qui lui montait lentement au niveau des joue, mais elle reprit assez vite ses esprits pour pouvoir tout simplement continuer de lui expliquer alors qu’ils arrivaient tout les deux dans la grande salle de bal où même quand il n’y a pas de soirée, les gardes y sont posté aussi.

« Ah oui dans le jardin, il y une grande baignoire, où seul toi et moi seront l’emplacement exacte. Donc pour continuer la visite.. Ici, je pense que tu l’as compris, nous sommes dans la salle de bal. Elle est assez grande et peut accueillir beaucoup de monde… Il y a 3 sortie dans cette salle, nous allons prendre celle là haut. »

Avec sa main, délicatement, Alexandra montra l’une des 3 portes gardait par un garde, il s’agissait de celle qui menait à la suite de ses quartiers c’est à dire à sa chambre mais elle allait juste faire un détour pour lui montrer la salle de bain. Donc après qu’elle soit rentré dans le deuxième hall beaucoup moins illuminé que le premier, la reine prit un détour en souriant avant de reprendre la parole délicatement.

« Ça serait du gâchis, si nous allions dans la chambre avant même que je te montre une dernière pièce. Celle de la salle de bain...On ira sûrement plus tard dans la soirée ~ »

Elle avait prononcé la fin de la phrase dans un murmure alors qu’elle poussa la porte pour pénétré dans une salle de bain dans les style médiéval avant qu’elle ne se tourne vers Sébastien pour venir contre lui avec un sourire sur le visage.

« Et voilà, donc la pièce qui est la salle de bain, la porte là-bas mène à la chambre, notre terminus mon vampire »

Après ses mots, la reine se décala de Sébastien pour lui reprendre la main et se diriger vers la chambre dont elle poussa la porte pour y pénétré délicatement avec un sourire sur le visage. Quand elle fut dans sa chambre avec celui qu’elle aime, Alexandra lui lâcha la main en lui disant de faire comme chez lui pendant que cette dernière se dirigea vers son armoire près du lit pour y sortir tout simplement une nuisette assez transparente. L’ange savait très que si elle portait ça devant lui, il allait lui sauté dessus. Mais n’est ce pas le but qu’elle veut ?.

« Je reviens dans quelques minutes Sébastien »

Puis délicatement, elle disparut dans la salle de bain pour simplement, se changer… Elle avait quand même un peu de pudeur face à lui, du moins pour l’instant, elle préférait ne pas se changer devant lui. Quelques minutes après avoir mit sa nuisette, elle retourna d’un pas lent et gracieux dans la chambre. Alexandra avait remarqué que Sébastien était en train de regarder le violon qu’elle avait près de lit, se raclant délicatement la gorge, elle reprit la parole.

« Alors, on aime bien la musique ? »

Un petit rire doux se faisait entendre alors qu’elle avançait pour aller s’allonger dans le lit faisant signe au vampire de la rejoindre. Alexandra avait opté pour une posture assez sensuel enfin de son point de vu mais est ce que ça sera du même venant de Sébastien. Sans vraiment s’en rendre compte, l’ange était actuellement en train de rougir face au vampire qui était en train de s’approcher calmement vers elle.

« Nous sommes enfin seuls tout les deux... »

On pouvait sentir dans sa voix qu’elle devenait timide face à ce qu’il allait se passer entre les deux tourtereau qui s’était perdu mais qui se sont retrouver. Alors qu’elle se sentait de plus en plus timide face à Sébastien, la jeune femme était même en train de trembler dans le lit. Non, pas parce qu’elle avait froid loin de là, les fenêtres et rideaux étaient fermé. Elle tremblait parce qu’une envie commença à monté en elle, mais elle ne comprenait pas pourquoi une telle envie grandissait en elle.

« Je...ne sais pas...ce que j’ai...mais j’ai une...drôle d’envie...qui monte en moi… Tu sais ce que c’est Sébastien ? »

Alors qu’il était venu sur le lit, elle vient lentement se blottir contre lui en fermant les yeux tout en continuant de trembler et même ses mains commençaient à caresser le torse de Sébastien au dessus du T-shirt… Et bizarrement, elle aimait ça, alors elle passa sa main juste en dessus sentant le froid de son corps avec que ses mains étaient chaude.
Codage par Libella modif by Solia
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 8:08


Sébastien Rhaine feat. Alexandra Nova


Ma Reine... Ton corps m'appelle !


Devant ses quartiers Alexandra demanda à ses gardes de s’occuper des rideaux, je fus assez surpris, je pensais que nous allions avancer, avec elle devant moi, fermant les rideaux, mais non. Ce n’était pas grave, juste une petite surprise qui me fit sourire, elle voulait vraiment qu’on soit seul...

Le seul truc c’est que nous devions patienter... Je me posais alors sur une chaise, l’invitant sur mes genoux, l’étreignant, posant ma tête sur son épaule afin de me cacher au mieux du soleil, même si je prenais de son sang d’ange, je n’en restais pas moins délicat à la luminosité.

Lorsque j’entendis le bruit des pas des gardes, je la fit se relever, nous voulant pas être aperçue ainsi par les siens, c’était quelque peu embarrassant... Prenant ma main, elle me tira avec délicatesse dans ses lieux. J’observais partout avec cette ambiance tamisée, quelque peu enchanteresse.

Ce dont je fus fasciné fut qu’elle ai fait fermé tous les rideaux... Pas juste ceux proche de ces quartiers, ce qui me faisait glousser intérieurement, imaginant que le roi allait se demander ce que c’était, une sorte d’événement ?

Je l’écoutais silencieux, frémissant de joie à ce doux surnom, soupirant intérieurement de ne pas avoir de flash pour si peu, apparemment nous ne vivions pas comme des châtelains. Ah ah

Le jardin était une très bonne idée et cette histoire de baignoire secrète... hum la petite coquine, je fantasmais déjà sur son corps, regardant son jolie petit fessier discrètement. Je restais silencieux, bien que souriant, ne voulant pas gâcher se moment avec de petit pic, de petit geste taquin, voir coquin...

-Sublime.

Soufflais-je doucement à son oreille à propos de la salle du bal.. Mais aussi d’elle alors qu’elle me menait autre part avant sa chambre, je me demandais où et fut bien surpris qu’elle me parle de la salle de bain. Je commençais à avoir un peu de mal à la reconnaître, elle qui m’avait repousser mainte fois, me cédait tout à une vitesse folle, qui me laissais un arrière goût étrange, je ne saurais l’expliquer. Disons joie et incrédibilité.

Nous étions alors dans une très belle pièce, une salle de bain pas trop lumineuse et avec un style pierre, décorer superbe. Alexandra se colla à moi et je souris, la cajolant. Toutefois j’hésitais la valeur à prendre à ses propos, voulait-elle qu’on s’amuse dans sa salle de bain ou se reposer après... Ce qui me semblait de plus en plus évident.

-J’ai hâte de prendre un bon bain.
Lui lançais-je tout de même taquin.

Nous reprirent notre avancer pour la dernière pièce, sa chambre, elle lâcha ma main et sans l’oublier, la gardant dans le coin de l’œil, j’observais sa chambre, son style et ses objets, retrouvant quelques objets sur une étage, objet que je lui avais offert tout au long de mes sérénades alors qu’elle jouait l’innocente, j’en ricanais doucement lorsque ma belle me lança quelques mots.

-D’accord.

Ne pus-je que répondre sans avoir vue ce qu’elle faisait. Je continuais de faire le tour, je pouvais bien patienter, mes ardeurs ayant doucement décrus, j’étais plus à même de réfléchir. Es-que tout cela allait trop vite ? La voir changer du tout au tout était perturbant, n’était-ce pas ce que je voulais pourtant ? Qu’elle soit mienne ?

Je me demandais comment réagir, que faire... J’étais en train de regarder son violon, n’étant pas au courant qu’elle en face lorsque je l’entendis dans mon dos, je me tournas pour répondre.

-je ne savais pas que tu... Jouais. Terminais-je mal ma phrase en la voyant dans cette tenue qui aussitôt excita mes pulsions, mes yeux virant aux rouges éclatants tandis que j’avais un début d’érection et les mains tremblantes.

Elle se posa aguicheuse sur le lit, je me retenais tout juste de lui sauter dessus et d’un air calme je vins vers elle. Elle tremblait, de peur ? d’inquiétude ? Cela lui donnait un air encore plus sexy et innocente, me donnant envie de la rassurer, la cajoler. Je pensais alors en rester là, juste nous câliner, mais aussitôt elle vint contre moi, nos corps se touchant, ses mains chaudes sur mon corps froid me fit l’effet d’un électrochoc. Je plantais mon regard dans le sien, un regard ardent et un sourire assuré, lui murmurant suave.

-C’est le désir, l’envie, la luxure ma chérie.

Je l’embrassais alors avec fougue, collant mon corps au sien, une main dans sa chevelure et l’autre sur son fessier, venant à frotter mon bassin au sien, sans plus réfléchir, laissant mon corps me guider dans ses plus bas instinct, celui de protéger et de montrer mon amour pour la femme qui avait ravi mon cœur.

Mon questionnement s’était envoler, j’avais envie d’elle, elle de moi, nous allions faire l’amour ce soir pour la première fois ensemble. Mon baiser langoureux vint jouer avec sa langue dans une danse endiablé, tandis que je massais son fessier et caressais son dos du bout des ongles. Profitant de la chaleur de ma femme, mon corps froid se réchauffait petit à petit...

codage par LaxBilly
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Juin - 16:14

©️ Yamashita sur épicode

Prend moi...
«Quand la reine s'abandonne au plaisir Charnel »


feat. Sébastien & Alexandra


Sentant ses lèvres sur les siennes, Alexandra bascula sur le côté pour monter sur lui, continuant de répondre à son baiser tout en frissonnant sous ses caresses qu’il faisait si bien sur son dos et son fessier. Elle sentait même son bassin frotter contre le sien ce qui lui donna encore de l’envie, qu’elle n’avait jamais ressentit depuis qu’elle était ici.

« Seb.. Sébastien... »

Elle murmura son nom dans un soupir de plaisir alors qu’elle stoppa le baiser pour venir déposer sa tête dans son cou venant en même déposer de doux baiser sur son cou descendant vers son torse, mais voyant qu’il avait encore son haut, elle décida de lui retirer pour qu’il soit bien plus à l’aise et qu’il n’ai pas trop chaud malgré sa condition de vampire.Elle murmura son nom dans un soupir de plaisir alors qu’elle stoppa le baiser pour venir déposer sa tête dans son cou venant en même déposer de doux baiser sur son cou descendant vers son torse, mais voyant qu’il avait encore son haut, elle décida de lui retirer pour qu’il soit bien plus à l’aise et qu’il n’ai pas trop chaud malgré sa condition de vampire.

« Dit... Tu me guideras... Après ? »

Effectivement, la reine de Coeur n’avait jamais eu ce genre de relation alors bien évidemment, elle ne voulait rien raté pour lui faire plaisir donc il faillait bien que quelqu’un l’aide à comprendre pour qu’elle soit rassurée et qu’elle réussisse sans problème.

Continuant ses baisers sur son torse avant d’arriver, devant son pantalon où une bosse était dessinée sous l’excitation du vampire. Doucement, elle commença à lui retirer sa ceinture pour ensuite, défaire lentement les boutons puis pour finir, elle fit glisser le pantalon faire le bas, laissant alors à Sébastien sont sous vêtement qui devait contracter son membre qui était maintenant à son maximum.

Après qu’elle est quasiment tout retirer, elle se releva lentement restant quand même sur lui pour ôter sa nuisette dévoilant sa poitrine, mais elle garda quand même sa petite culotte.

« Piouff... Il fait chaud, tu ne trouves pas ? »

Un petit rire nerveux suivit la fin de la phrase avant qu’elle ne vienne se remettre correctement sur lui déposant sa poitrine contre le torse nu du vampire qui fait chavirer son cœur depuis des siècles, mais dont elle n’avait jamais la force de lui dire. Mais aujourd’hui est un nouveau jour… Une nouvelle renaissance pour l’ange et le vampire.

« Pour commencer... Je te laisse les rênes d’accord ? »

Un doux sourire tout comme son regard était présent sur le visage de la belle ange qui attendait la réponse de son vampire aux cheveux mystérieux.

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juin - 10:32


Sébastien Rhaine feat. Alexandra Nova


Ma Reine... Ton corps est si doux !



Je fus surpris de sentir Alexandra, mon épouse se retourner afin de me chevaucher, quoi de mieux pour m'exciter ? Non pas d'être dominer, mais de sentir par ce genre de geste, que l'autre nous désire vraiment, je souris aux anges... Enfin, à MON ange.

Sa voix, si sensuelle était comme une mélodie et un appelle à... L'abandon dans la luxure, je déglutis, surexcité. Puis frissonna lorsqu'elle mordilla, embrassa mon cou. Je soupirais d'aise et l'aida à retirer mon haut avec un petit sourire coquin. Avant de nouveau faillir à sa douce timidité.

- Bien sûr mon amour, mais prends ton temps.

Lui souriais-je amoureusement, caressant avec douceur et sensualité son fessier, que j'appréciais parfaitement à sa juste valeur. Elle continua sensuellement ses baisers sur mon corps, me faisant soupirer à ses douces lèvres. Et rougir (enfin... presque) en imaginant la suite, vue ce qu'elle faisait. Je déglutis et la dévora du regard, retirant lentement ma ceinture, mes boutons et enfin mon pantalon.

Mon érection était des plus visible, le caleçon « pointait » pardessus ma verge qui palpitait en vue de la suite. Je m'attendis à ce qu'elle me le retire mais n'en fit rien. … Tant pis.

Elle revint sur moi et la vue était des plus plaisantes, une belle nuisette sur une superbe demoiselle qui était mienne. Oh... la voilà qui dévoila sa somptueuse poitrine.
Son petit rire nerveux était si mignon, que je lui souriais tendrement tout en répondant chaleureusement.

- si, la chaleur ne fait que monter.


Elle vint alors se blottir contre moi, je pus ainsi sentir la douceur et la chaleur de son corps contre le mien. Me demanda-t-elle de la guider ou de prendre l'initiative ? La nuance est légère mais présente. Nos regards se croisant, je l'embrassas avec douceur, remettant mes mains sur se fesses et frotta de nouveau mon bassin au sien.

Me faisant par la même occasion doucement gémir. Je profitais d'abord d'un langoureux baiser avant d'agir autrement. Mes mains glissèrent de son fessier à mon caleçon pour le faire glisser juste au-dessus de mes genoux, n'arrivant pas à le retirer ainsi. Cependant ce fut déjà suffisant pour libérer mon engin de sa prison, qui, aussitôt se dressa entre ses jambes .

- Han... Alexandra. Aide moi à retirer ce caleçon, il me gêne. Lui susurrais-je sensuellement à son oreille, la mordillant.

Elle n'eut pas grand chose à faire, juste bouger jusqu'à ce que le vêtement soit sous mes genoux ou il glissa plus facilement au sol. Je ne lui retira pas tout de suite sa culotte, appréciant ces moments ou tout prends place lentement. Je lui murmurais à nouveau.

- prends ton temps ma chérie, pour découvrir mon corps, mon amour et mon désir pour toi, pas besoin de ce précipiter... à moins que tu ne tiennes pas.
Lui souriais-je narquois. Je vais commencer en premier, mais n'hésite pas à me dire comment tu te sens, ce que tu ressens si cela va ou non. Si tu désire quelque chose de moi.

Je l'embrassa doucement avant de rouler sur le côté pour être sur elle cette fois-ci et venir embrasser ses seins sensuellement, les léchant du bout de la langue, tournant autours de tétons, tandis qu'une main m'aidait à me tenir au-dessus d'elle et que l'autre vient caresser sa culotte afin de voir dans quel état était ma femme, mon amour, ma chérie.

codage par LaxBilly
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The evil world :: Cor urbis :: Château du Coeur :: Quartier de la reine-