Revenir en haut
Aller en bas



 

Le plaisir avant tout mes amis, avant tout...

 :: HORS RP :: Fiches de présentation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 11 Mai - 10:02



" Courez, petites choses. Vous ne vous échapperez pas éternellement... "


Nom : Oublié

Prénom : Jakob, bien que cela soit un nom d'emprunt

Age : Ici (depuis combien de temps vous êtes dans les limbes)

Orientation sexuelle : Hétérosexuel

Race : Démon de l'Avarice

Clan: Indexé

Rang :Ici

Métiers: Chasseur et dresseur de créatures

Provenance de l'avatar : Stéphano Valentini - The Evil Within


Pouvoir

Ici, il s'agira de la description de vos pouvoirs ainsi que de leurs limitations, veillez à bien équilibrer. Soyez créatifs nous viendrons les valider.



Physique

10 lignes minimums Il suffit de décrire votre apparence du mieux que vous le pouvez ~



Psychologie

10 lignes minimums Il suffit de décrire votre mentalité dans la vie de tous les jours ~



Histoire

Acte 1 : L’enfant devenu loup

“Il était une fois…”

Ce furent les premiers mots distincts dont je me souvienne. Ils avaient été prononcés par une voix douce, chaleureuse, quelques fois assurée ou non. L’important pour moi, c’est sans doute qu’ils restèrent toujours gravés dans mon âme.

Oui, lorsque j’entendis ces mots, je n’étais encore qu’un louveteau. Simple petit bout de chou portant un regard brillant sur le monde qui l’entourait. Devant moi se tenait généralement un être cher, une jeune femme à la démarche féline que j’avais l’innocence d’appeler “Maman”. Cette dernière souriait souvent, nous vivions de peu mais nous vivions bien, comme une famille…

Si j’ai choisi de parler de ma mère avant tout, c’était pour laisser le voile sur la figure paternelle de qui je tiens bon nombre de mes attributs. Si ma mère était toujours près de moi, à me protéger comme une véritable mère poule, mon père était plus distant. il n’agissait pas non plus comme un être dénué d’intérêt pour moi mais jouait plus le rôle d’un professeur. Un professeur strict et rigoureux dans tout ce qu’il entreprenait. Ferme dans chacunes de ses décisions qui semblaient toujours mûrement réfléchies pour ne laisser aucun doute de la pertinence de ses choix, il m’enseignait ce que nous étions.

On ne naît pas loup, on le devient…

Il faut pour cela savoir se glisser dans le territoire de ses proies sans se faire remarquer, choisir le meilleur moment, la meilleure stratégie en fonction des informations que nos sens nous donnent. Être vif, ne jamais hésiter une seconde, sans pitié dans la victoire comme dans la défaite. Manipuler les autres lorsque cela est nécessaire. Oui, nous étions des loups solitaires, nés pour nous fondre dans la bergerie et attaquer de manière indépendante. A ainsi parler de ma famille, difficile de nous rapprocher de l’image même d’une famille humaine n’est ce pas? Nous étions isolés de tout, sans aucune interaction avec une personne extérieure, du moins c’était ce que je pensais au début, mais comment expliquer l’apparitions de certaines choses que l’on ne pouvait trouver que dans la civilisation?

Je me gardais bien de demander à mes parents de quoi il en retournait et préférais enquêter moi même là dessus. Je suivais alors mon père un soir de pleine lune, usant de tous mes acquis pour ne pas me faire repérer. Je pistais mon père comme nous avions l’habitude de le faire lorsque nous chassions, veillant à bien rester hors d’atteinte de son périmètre de surveillance. Je le suivais donc, m’éloignant du domaine familiale jusqu’à le surprendre devant une voiture aux moteur et phares éteints. Une poignée de main et un sac échangé puis la voiture démarre, mon père se retourne et il sait. Il sait que je suis là, que je l’ai suivit. L’avait il compris depuis le début ou vient il seulement de s’en rendre compte? Dans tous les cas cette soirée marqua un tournant dans ma vie.

-Je pense que tu sais ce qu’il faut savoir pour vivre parmis eux, mon fils.

Un détail avait entièrement tourné mon attention vers lui, il n’utilisait que très rarement cette manière de m’appeler, uniquement lorsqu’un grand bouleversement arrivait.

-Demain, tu prendras ce qu’il faut et tu iras où ton flair te guide. Tu te fondras dans la foule, tu iras côtoyer les humains, tu les berneras. Comme moi, tu utiliseras ton esprit pour les tromper et mieux profiter d’eux. Ils peuvent se penser supérieurs, nous savons tous deux que c’est loin d’être une vérité inchangeable.

Je le savais, je savais qu’il m’entrainnait pour être indépendant, pour me faire une place dans ce monde, mais l’entendre dire de vive voix que je devais quitter ma tanière… Comme il me l’avait appris, je ne montrais pas mes véritables sentiment et me contentais d'acquiescer de la tête pour signifier que c’était un défi que je pouvais relever.

Sans un regard en arrière, je partis le soir même. Je serrais une dernière fois ma mère, buvait une dernière fois avec mon père… Puis la nuit m’engloutit sans qu’ils ne doutent jamais que je parte si tôt. Enfin… mon père devait le savoir, rusé comme il était, je ne pouvais que l’admirer pour ça, le détester aussi pour ce qu’il faisait subir à ma mère. Mais cela est une autre histoire et, comme tout conte, il n’y a pas assez de lignes ici pour vous raconter cette dernière péripétie…

Acte 2 : Le loup devenu chasseur

Mon nom originel fut oublié pour la sécurité de mes parents, je me montais alors une fausse identité, celle de la figure d’Adam Worth, fils d’une famille expatriée allemande et arrivée sur le territoire américain. De là je n’avais qu’à inventer une histoire de fugue pour expliquer mon manque flagrant de moyens et l’éloignement de ma famille. Je vivais alors de petits boulots pendant quelques mois, jusqu’à ce qu’éclate ce que l’on appellera plus tard la guerre de sécession. Je n’avais pas de réelle velléité à défendre ce pays que je n’avais que très peu connu, mais l’idée même de la guerre m’avait toujours intrigué et attiré… Pourquoi diable les humains se tuaient ils aussi facilement? Mais je devais me rendre à l’évidence, quelque chose d’autre motivait aussi mon engagement, quelque chose que je ne comprendrais plus tard, une fois les us et coutumes des humains bien mieux compris.

Je m’étais donc engagé dans ce conflit des plus étranges, mentant sur mon âge pour pouvoir y prendre part, après tout ma vie de l’époque était un mensonge alors pourquoi ne pas en profiter? La première bataille fut une véritable révélation…

Les premières balles échangées au loin firent office de préambule, jouant une discrète sérénade puis vint la symphonie, destructrice et inarrêtable. Les coups de canons, le fauchage des gatlings. Une sensation indescriptible me fit trembler de la tête aux pieds alors que nous pillonions les forces ennemies, une odeur de poudre emplit l’air, mon dieu, c’était si… Non, je n’arrivais pas à trouver les mots. Mon instinct de chasseur ne supportait pas la facilité avec laquelle l’armée adverse était décimée, mais il ne pouvait que constater l’efficacité de ces tactiques. Tout cela me répugnait et m’attirait à la fois, j’étais comme un enfant qui regardait, fasciné, une scène si macabre qu’elle accrochait tous mes sens. Ma fascination prit pourtant fin abruptement, un obus ayant atterrit bien trop près, une machine explosant sous l’impact et une pluie de débris métalliques s’abattit sur moi, me prenant un oeil au passage.

Je repris conscience quelques jours plus tard, dans une chambre d’hôpital et sans aucune identité. On m’avait apparemment retrouvé inconscient et grièvement blessé, laissé pour mort dans un coin à l’abris des regards, puis transporté en urgence à l’hôpital le plus proche. Prudent sur le moment, je prétextais une perte de mémoire pour éviter de donner mon nom et appris bien vite qu’Adam Worth avait été porté sur la liste des soldats morts au combat. C'était une chance pour moi, une chance de changer de vie, de m'éloigner de cette flamme qui m'avait brûlé et de retrouver des repères bien plus familiers. Je devins alors chasseur de prime, traquant les déserteurs qui, tout comme moi, avaient quitté les rangs de l'armée.

Douce ironie, vous ne trouvez pas?

Acte 3 : Le chasseur devenu voleur

La chasse était quelque chose de primaire, traquer, combattre… Tout cela je ne le connaissais que trop bien de par mon éducation. Trop bien, justement, c’est l’élément principal que je pouvais me reprocher, avec un peu de recul. Celui qui accomplit trop bien son travail est placé sous le feu des projecteurs, on cherche à en apprendre plus sur lui, on enquête… Il devint très vite évident que je ne pouvais plus me permettre de jouer le rôle du chasseur de prime, j’avais bien trop attiré l’attention.

Me voici alors à New York, ville en pleine mutation, en plein essor. Ah, qu’il était facile de faire les poches de quelques bourgeois à cette époque, la ville attirait de nombreuses richesses et c’est à cette époque que je décidais d’embrasser pleinement ma carrière criminelle. De simple pickpocket, je passais chef de gang et commençais à viser plus haut. Nous nous faisions de plus en plus entreprenants et, même si j’eu à passer quelques jours sous les verrous, jamais aucune prison n’avait réussit à me garder captif. Mais n’allez pas croire que mes gens étaient des sauvages sans foi ni loi, non…

“Aucune violence” c’était la règle d’or que j’imposais à mes gars. Pas de victime car la vie humaine est bien l’une des rares choses qui ne se volent pas. Ma fierté aura été de ne jamais déroger à ce principe et c’est sans doute à cela que j’obtins ce titre si criard de “Napoléon du crime”. Amériques, Europe, Asie, mes actions prirent une dimension internationale mais, comme tous les fous placés sous le signe de l’avarice, le moment de gloire finit toujours par s’éteindre…

La première année de prison fut la plus horrible. Quelqu’un avait payé des détenus pour me passer régulièrement à tabac, j’appris que celui à qui j’avais confié ma chère moitié l’avait séduite avant de l’abandonner à ses démons et à sa folie… Bon diable, que j’aurais aimé pouvoir être là pour prendre soin d’elle… Chose heureuse dans cette succession de malheur, mes enfants étaient à l’abri, je pouvais au moins m’ôter cette crainte de la tête. Je ressortis quatre ans après mon emprisonnement, en remerciant intérieurement celui qui avait inventé la réduction de peine pour bonne conduite.

Bien sûr, en quatre ans le monde avait changé. Je n’étais plus le leader de gang que j’étais, ma vie dans cette voie était terminée mais je n’avais aucun regret, à part celui de n’avoir pu si peu faire pour Margaret… La femme que j’aimais avait sombré dans la folie, au point où elle n’était même plus en mesure de me reconnaître. Le coeur lourd, je demandais son transfert à New York, là où je me rendais, là où nos enfants se trouvaient. Nous allions reformer une famille, je prendrais soin de ma femme et de mes enfants et au diable mon attrait encore si fort pour la clandestinité.

Quinze ans, quinze ans sans la moindre magouille, ou presque. L’enfant loup avait bien changé, c’était à présent un vieux renard qui avait marqué son temps. Un détective s’intéressa à mon histoire, j’appris plus tard que ce récit inspira à un écrivain la némésis de l’un des détectives les plus connus de la littérature et cela me fit repenser à toutes ces escarmouches avec Scotland Yard avec le sourire. Bien sûr je en lui dis rien sur mon enfance, rien de vrai en tout cas. J’aime à croire que mes parents ont eu une belle vie, reclus dans leur retraite. Qu’ils soient fiers, leur petit fils, Ludwig, suivait les enseignements de l’un des meilleurs enquêteurs des Etats Unis et Nélie promettait de devenir une infirmière formidable…

Acte 4 : Le voleur devenu démon (En cours)




Pseudo : Kiritsuko

Age : 27 soon o/

Comment avez-vous connu le forum ? Par une certaine personne du staff %D

Un petit commentaire ? Bob!

Code du règlement :


©️️Eikyuu - épicode
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mai - 17:07
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, tout le staff est là en cas de besoin donc n'hésite pas =D

Ah et j'allais oublier *le mord super fort* huhuh
Nécromancien
avatar
Date d'inscription : 12/03/2018
Messages : 63
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai - 5:58
Bienvenue sur le forum Smile
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juin - 21:25
Abandonné, dans l'attente de la création d'un nouveau personnage.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The evil world :: HORS RP :: Fiches de présentation-